AMI-SPORTIF

Interview / Oly Yves Roland (Guerrier d’Or muaythaï): « c’est toujours gratifiant de voir le travail qu’on a fait, payer… »

 News

Interview / Oly Yves Roland (Guerrier d’Or muaythaï): « c’est toujours gratifiant de voir le travail qu’on a fait, payer… »

Interview / Oly Yves Roland (Guerrier d’Or muaythaï): « c’est toujours gratifiant de voir le travail qu’on a fait, payer… »
août 25
12:59 2018

Après avoir remporté le titre du “Guerrier d’Or” chez les plus de + 95 kgs,  à Tyr, au Liban, Oly Yves Roland rêve d’aller encore plus loin. Dans un entretien qu’il nous a accordé, le valeureux combattant ivoirien (28 ans), revient sur son nouveau succès et de ses challenges à venir. 

– Tu viens de remporter un nouveau titre au Liban. Quel effet cela te fait ? 

Ce nouveau titre au Liban fait plaisir. On a travaillé. On a eu la force de s’entraîner. Ça a payé. Ce n’était pas facile mais c’est toujours gratifiant de voir le travail qu’on a fait payer comme ça. Je suis content pour moi, mon équipe et la Côte d’Ivoire.

– Pour décrocher ce titre, tu as dû battre le Libanais Abdel Amir Hamoud (26 ans). Quel souvenir gardes-tu de lui ? 

C’est un jeune et bon combattant. Mais J’en ai connu quand même des gens expérimentés. Il a du potentiel mais il doit travailler encore son efficacité pour être au top. Au niveau international, c’est l’efficacité qui prime.

– En dehors du combat, qu’as tu expérimenté au Liban ? 

J’ai fait une très belle expérience. J’ai découvert un très beau pays et des gens accueillants. C’est loin de l’idée que l’on a d’eux. Je dis souvent que quand on ne connaît pas une communauté, on a tendance à juger par rapport à des situations qui sont arrivées. Mais les Libanais sont très cools. J’ai été très bien accueilli personnellement. La gastronomie est extraordinaire, le paysage aussi. Les gens sont ingénieux. Ils ont cette manière de récupérer leur territoire par l’agriculture malgré la sécheresse. Ça a été une très belle expérience pour moi.

– Aujourd’hui, tout le monde t’appelle « La Machine », d’où vient ce surnom ? 

Ce surnom me vient du Lycée. Mes potes m’appelaient ainsi à cause de mon gabarit et mon ossature. J’étais déjà bien musclé (rires). Il me disaient que j’étais une machine. Alors j’ai décidé d’en faire mon nom de combattant.

– Quelles sont tes prochaines épreuves ?

Il y a de très bonnes dates qui arrivent. Mais qui doivent être encore confirmés. Je pense que j’ai encore 2 où 3 combats à faire d’ici là fin de l’année. Ce sera encore à l’extérieur encore. Je suis content parce que que cela ouvrira des portes à la Côte d’Ivoire. Mais mon plus grand rêve est de faire un combat ici au pays. Par ailleurs, j’invite tous les sponsors désireux de m’accompagner dans ce projet de prendre contact avec mon équipe.

 

Interview réalisée par Marie Ségolène 

Laissez un commentaire

Rechercher

Parole d’un sportif

" Le succès ne s'imite pas, il se crée."
Luis Fernandez.


Côte d’Ivoire LIGUE 1 (2018 – 2019)



  • # Équipe J DIFF PTS
    1 SOA 17 +12 38
    2 SAN PEDRO 17 +8 30
    3 RACING 17 +9 29
    4 BOUAKE 17 +4 28
    5 AFAD 17 +1 25
    6 ASEC 16 +4 24
    7 GAGNOA 17 -1 23
    8 AFRICA 17 -5 23
    9 TANDA 17 -2 21
    10 BASSAM 17 -3 21
    11 ASI 17 -3 19
    12 LYS 17 -2 18
    13 WAC 16 -3 13
    14 MOOSSOU 17 -19 8

    Ligue 1 : 17e journée



  • ASEC 0-0 GAGNOA
    WAC 0-0 BASSAM
    ASI 0-0 SOA
    BOUAKE 1-1 RACING
    MOOSSOU 0-1 AFAD
    SAN PEDRO 1-0 LYS
    TANDA 0-1 AFRICA

    Ligue1 : 18e journée



  •   -  
    -
    -
    -
    -
    -
    -

Newsletter

FreeCurrencyRates.com

Retrouvez-nous sur facebook