AMI-SPORTIF

Falcao, Iniesta, Eder… Ils ont inscrit l’unique but d’une finale !

 News

Falcao, Iniesta, Eder… Ils ont inscrit l’unique but d’une finale !

Falcao, Iniesta, Eder… Ils ont inscrit l’unique but d’une finale !
décembre 24
08:30 2016

Dans l’imagerie populaire, on les appelle les ‘‘Tueurs de match’’. Dans une finale éblouissante où tout semblait serré, ils ont réussi à trouver la faille, permettant à leur équipe de remporter le trophée. Nous avons dressé pour vous une liste de 10 joueurs ayant inscrit l’unique but d’une finale. Le buffet est ouvert. A consommer sans modération.

Andrés Iniesta

La finale : Pays-Bas – Espagne, Coupe du Monde 2010

Date : 11 juillet 2010

Lieu : Soccer City, Johannesburg (Afrique du Sud)

 

Cette finale a la particularité d’opposer les Pays-Bas à l’Espagne, deux équipes qui, jusque-là, n’ont jamais remporté la Coupe du Monde. Le match commence de manière assez tendue. Il est marqué par l’agressivité des Néerlandais qui vont être réduits à dix. En seconde période, Arjen Robben échoue deux fois face à Iker Casillas. Le match se termine sur un nul 0 à 0, et va donc en prolongation. A la 116e minute, Andrés Iniesta qui recoit un centre à l’entrée de la surface adverse, amortit de la poitrine et trompe Stekelenburg. Il dédie son but à Daniel Jarque, capitaine emblématique de l’Espanyol Barcelone, décédé en 2009.

Mario Götze

La finale : Allemagne – Argentine, Coupe du Monde 2014

Date : 13 juillet 2014

Lieu : Stade du Maracana, Rio de Janeiro (Brésil)

On a affaire à deux équipes habituées à remporter ce trophée. En début de match, l’Albiceleste fait un énorme pressing pour contrer l’équipe allemande qui a la possession du ballon. Dans le temps additionnel de la 1re mi-temps, l’Allemagne trouve le poteau sur une tête de Benedict Höwedes. A la 47e minute, Messi est lancé dans la profondeur à la limite du hors-jeu. Il se retrouve face à Neuer sur la gauche mais croise trop son tir qui passe au ras du poteau. Au cours du temps règlementaire, le score final est de 0-0. Il faut départager les deux équipes en prolongations. Les Argentins subissent de nouveau avec un monopole du ballon pour la Mannschaft. A la 113e minute, Götze, servi par André Schürrle sur la gauche du but, enchaîne un contrôle poitrine et une volée devant Sergio Romero, qui permet à l’Allemagne d’empocher son 4e sacre.

Basile Boli

La finale : Olympique de Marseille – AC Milan, Ligue des champions 1993

Date : 26 mai 1993

Lieu : Stade Oympique, Munich (Allemagne)

A la 44e minute, Abedi Pelé obtient un corner qu’il se charge de tirer. Le Ghanéen s’exécute. Dans la foulée, le défenseur français Basile Boli saute plus haut que les défenseurs milanais et propulse le ballon au fond des filets. Le lendemain, le journal sportif ‘‘l’équipe’’, pour sa « Une », mettra une photo du défenseur marseillais pris en train de s’élever au-dessus de la défense italienne pour inscrire la seule réalisation de la rencontre. Avant de tirer le coup de pied de coin, le père d’André et de Jordan Ayew aurait dit à Boli, héros du match, de ne pas se placer au deuxième poteau mais au premier.

Fernando Torres

La finale : Espagne – Allemagne, Euro 2008

Date : 29 juin 2008

Lieu : Ernst Happel, Vienne (Autriche)

L’Espagne attendait un titre international depuis 44 ans et son dernier championnat d’Europe accroché à domicile. Il s’agissait de leur première finale depuis celle de l’Euro 1984 perdue contre la France. L’Allemagne quant à elle, a déjà remporté à 3 reprises cette compétition. Dans cette finale inédite, le jeu est assez équilibré. Les deux équipes s’observent avant que le jeu s’ouvre un peu. La situation se décante ainsi à la 33e minute. Fernando Torres sur un lob à l’entrée de la surface bat Jens Lehmann et inscrit le seul but du match. La sélection ibérique prend ensuite le jeu à son compte, étant rarement inquiétée par la formation de Joachim Löw. Dans les dernières minutes, l’Espagne campe dans la moitié de terrain allemande complètement à bout et glane son second sacre en Championnat d’Europe.

Patrick Kluivert

La finale : Ajax Amasterdam – AC Milan, Ligue des champions 1995

Date : 24 mai 1995

Lieu : Ernst Happel, Vienne (Autriche)

Cette finale est historique. L’Ajax Amsterdam soulève de nouveau le plus prestigieux trophée européen 20 ans après son dernier sacre. On retiendra surtout la formidable génération de jeunes joueurs formés au club qui a fait triompher l’Ajax dont Van der Sar, Reiziger, Bogarde, Davids, Seedorf, Finidi, Ronald et Franck de Boer et Patrick Kluivert. Encadrés par des anciennes gloires comme Franck Rijkaard ou Danny Blind, cette équipe a pratiqué un football offensif qui apportait un élan de jeunesse à un football européen des années 1990 plutôt défensif. En marquant le but de la victoire en finale (85è), Patrick Kluivert devient le plus jeune buteur d’une finale de Ligue des champions à 18 ans (il fêtera ses 19 ans le 1er juillet).

Angelos Charisteas

La finale : Grèce – Portugal, Euro 2004

Date : 4 juillet 2004

Lieu : Estadio da Luz, Lisbonne (Portugal)

La surprenante équipe de Grèce se retrouve en finale à la surprise générale. Vainqueurs du Portugal, pays organisateur lors du match d’ouverture (2-1), les Grecs retrouvent les Portugais pour le match du titre après avoir éliminé l’équipe de France (1-0). Les deux équipes pratiquent un football de haut niveau et le match se joue très serré. Mais les visiteurs vont finalement s’en remettre (comme souvent dans cette compétition) à leur buteur héroïque Angelos Charisteas qui d’une tête, va sacrer les siens.

Eder

La finale : Portugal – France, Euro 2016

Date : 10 juillet 2016

Lieu : Stade de France, Saint-Denis (France)

Dans la nuit précédant la rencontre, le stade a été envahi par des papillons de nuit, attirés par les lumières du stade, laissées allumées pour soigner la pelouse. Malgré l’utilisation d’aspirateurs pour s’en débarrasser, les joueurs ont été dérangés par ces papillons lors de la séance d’échauffement. La rencontre a dû démarrer malgré la présence des insectes. La France entame son match de manière conquérante et se procure plusieurs occasions. Mais le gardien Rui Patrício, enchaine les arrêts décisifs, notamment face à Antoine Griezmann auteur d’une tête lobée en pleine course à la 10e. En deuxième période, les Bleus continuent de dominer sans parvenir à concrétiser. En prolongation, l’arbitre anglais Mark Clattenburg siffle une main de Laurent Koscielny à l’entrée de la surface et l’avertit, alors que la faute se révèle avoir été commise par l’attaquant Éder, entré en jeu à la 66è minute à la place de Renato Sanches. Dans la foulée, le fautif servi par João Moutinho, élimine Koscielny et trouve le chemin des filets d’une frappe puissante dans les 25 mètres à ras-de-terre, imparable pour Hugo Lloris. Eder permet au Portugal de remporter son tout premier trophée.

Mohamed Abou Treika

La finale : Egypte – Cameroun, CAN 2008

Date : 10 février 2008

Lieu : Ohene Djan Stadium, Accra (Ghana)

L’Egypte, championne en titre veut conserver son titre face au Cameroun, au Ghana, pays hôte. Dominateurs, les Pharaons ne laissent aucun moment de répit aux Lions indomptables qui arriveront toutefois à se procurer des occasions. Solide défensivement, le Cameroun et son portier vont finir par craquer à un quart d’heure de la fin. Mohamed Abou Treika auteur d’une excellente compétition trouve la faille (76è) et permet à son équipe de retenir le trophée.

Thierry Henry

La finale : France – Cameroun, Coupe des confédérations 2003

Date : 29 juin 2003

Lieu : Stade de France, Saint-Denis (France)

En mémoire à Marc-Vivien Foé, disparu trois jours plus tôt, les deux équipes arrivent sur la pelouse en lui rendant hommage. L’équipe du Cameroun fait preuve d’une formidable volonté pour lui faire honneur. Dès l’entame du match, les Lions indomptables sont en jambes et perturbent l’équipe de France. Les attaquants français se démènent face à la meilleure défense de la compétition, toujours invaincue à l’entame de ce cinquième match. Les deux gardiens, Kameni et Barthez, se font remarquer par leur arrêt durant toute la rencontre. Après l’heure de jeu, Eto’o entre en jeu et affole la défense bleue. En prolongation, pour la quatrième fois en cinq ans, les Tricolores forcent la décision grâce à un but en or de Thiery Henry (97è).

Radamel Falcao

La finale : FC Porto – Sporting Braga, Ligue europa 2011

Date : 18 mai 2011

Lieu : Dublin Arena, Dublin (Irlande)

Dans un match 100% portugais où le FC Porto se montre dominateur, Guarin qui lance l’attaque de Porto sur le côté droit, centre pour Falcao. L’attaquant colombien reprend le cuir d’une tête magique qui trompe Artur, le portier adverse. Falcao permet alors à Porto de mener à la pause (44è). Une avance au score bien méritée au vu d’une première période dominée par les ‘‘Portistas’’. Coup dur en revanche pour Braga qui s’incline après malheureusement avoir bien défendu jusque-là. Les champions du Portugal (cette année-là) raflent le deuxième trophée de la saison face à un Braga trop brouillon et dépassé par l’événement.

Alex Payne

Laissez un commentaire

Rechercher

Parole de sportif

" Le succès ne s'imite pas, il se crée."
Luis Fernandez.


Côte d’Ivoire LIGUE 1 (2018 – 2019)



  • # Équipe J DIFF PTS
    1 SOA 13 +9 28
    2 SAN PEDRO 13 +8 24
    3 ASEC 13 +6 22
    4 RACING 13 +5 22
    5 GAGNOA 13 0 19
    6 AFAD 13 +2 18
    7 ASI 13 +1 18
    8 BOUAKE 13 0 18
    9 TANDA 13 -1 17
    10 BASSAM 13 -3 17
    11 LYS 13 -1 14
    12 AFRICA 13 -7 14
    13 AFRICA 13 -6 8
    14 WAC 13 -13 7

    Ligue 1 : 13e journée



  • BOUAKE 1-2 ASEC
    SAN PEDRO 2-0 GAGNOA
    WAC 0-1 AFRICA
    AFAD 2-1 TANDA
    ASI 1-1 BASSAM
    LYS 1-0 MOOSSOU
    RACING 1-3 SOA

    Ligue1 : 14e journée



  •   -  
    -
    -
    -
    -
    -
    -

Newsletter

FreeCurrencyRates.com

Retrouvez-nous sur facebook