AMI-SPORTIF

Cheick Cissé l’a démontré, c’est bien lui le patron !

 News

Cheick Cissé l’a démontré, c’est bien lui le patron !

Cheick Cissé l’a démontré, c’est bien lui le patron !
avril 13
15:59 2017

Rio, on s’en souvient comme si c’était hier. Le 20 Août 2016 dans la cité brésilienne, Cheick Sallah Junior Cissé devient champion olympique de Taekwondo chez les moins de 80 kg… en l’espace de deux secondes. Mené 6 points à 4 dans une finale dantesque face à l’anglais Lutalo Mohamed, l’Ivoirien tente un ultime coup de pied retourné acrobatique et fait mouche. Son adversaire qui, certainement savourait déjà sa victoire est atteint au casque et tombe ainsi des nues.

Cette technique comptant 4 points si elle est parfaitement exécutée, Cheick Cissé s’impose (8-6) et devient sacré médaillé d’or. Il est tard en Côte d’Ivoire. Mais le pays est en pleine extase. L’un des leurs vient de signer un exploit en devenant le premier athlète ivoirien à signer une telle performance. Déjà triple champion d’Afrique et vainqueur du Grand-Prix de Russie en 2015, “Polozo” s’offrait la cerise sur le gâteau.

Un succès incommensurable

Une victoire inédite soldée par de nombreuses distinctions. Tellement nombreuses que la vitrine déborde… Numéro un mondial, Lauréat du prix d’excellence de la fondation Abdou Diouf, intégré dans le top 50 des personnalités africaines de l’Année 2016 par Jeune Afrique, récipiendaire du titre du meilleur coup de pied de l’année… Bref. On risque de s’essouffler si on s’obstine à relater son parcours. Cheick Cissé est un Roi. Il a mis le monde à ses pieds. Et il n’a que 23 ans. Mais il a su contenir son succès et garder la tête. Humble et respectueux envers tous ceux qui l’approchent, il fait toujours preuve de sobriété.

Juste après avoir célébré son titre, celui à qui nous avons attribué le sobriquet de “L’Homme de Rio” s’est remis au travail. Il passait des heures à s’entraîner. Ses photos et vidéos pullulent d’ailleurs sur les réseaux sociaux. Pour lui, pas question de se reposer sur ses lauriers.

233 jours plus tard, Cheick brillé à nouveau !

« Mon prochain objectif est désormais est d’aller chercher la deuxième médaille d’Or olympique de la Côte d’Ivoire aux J.O de Tokyo 2020. Je dois participer à plusieurs opens, le championnat du monde en Corée, des grand prix en Grande-Bretagne, en France aux Etats-Unis, et le grand prix final à Abidjan en décembre prochain. Si je ne fais pas assez de compétitions, je risque de perdre mon rang », nous avait assuré Cheick Cissé dans une interview qu’il nous a accordés.

Son ardeur au travail s’est vérifiée 233 jours après son sacre olympique. Durant l’Open du Maroc qui s’est déroulé le week-end dernier, le “Duc de Koumassi” qui a disputé sa première compétition depuis son exploit brésilien n’a pas perdu la main… Le pied même devrait-on dire. Le Taekwondo-in a repris du service de la meilleure des façons en remportant une nouvelle fois la médaille d’Or. La 8e de sa si jeune carrière. Cheick Cissé est immense. C’est bien le cas de le dire.

Mais derrière lui, se trouve une grande dame. Ruth Gbagbi. Championne d’Afrique en titre et médaillée de Bronze aux J. O 2016, “The Special Woman” a fait autant que son compatriote en s’offrant l’Or à l’Open du Maroc. Elle confirme un peu plus ses progrès et semble patiemment de diriger vers les plus hauts sommets de sa gloire.

Un mérite à reconnaître !

Hormis Cheick Cissé et Ruth Gbagbi, la Côte d’Ivoire version taekwondo possède toutefois une forte armada dans ses rangs. Seydou Gbané, Mamina Koné, Firmin Zokou, Marlène Dupond ou encore Anicet Kassi. Chez les hommes comme chez les femmes, le talent est là.

Si un tel dispositif fait de l’effet, c’est sans doute grâce au travail abattu de la Fédération ivoirienne de l’art Martial coréen (FITKD) et son président Bamba Cheick Daniel qui ne lésine pas sur les moyens pour atteindre l’excellence.

Pour preuve, le Taekwondo est l’une des disciplines qui rapportent le plus de trophées à la Côte d’Ivoire. Signe que le sport ivoirien est en plein essor. Chose qui devrait inciter toutes les fédérations à redoubler d’efforts pour vendre le drapeau de notre pays à un prix très onéreux.

 

Alex Payne

Laissez un commentaire

Rechercher

Parole de sportif

" Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre."
Pierre de Coubertin .


Côte d’Ivoire LIGUE 1 (2018 – 2019)



  • # Équipe J DIFF PTS
    1 SOA 10 +9 24
    2 RACING 10 +8 21
    3 SAN PEDRO 14 +5 18
    4 GAGNOA 13 +2 16
    5 BOUAKE 14 +1 15
    6 TANDA 13 +1 14
    7 AFAD 13 +1 13
    8 ASEC 13 -3 13
    9 BASSAM 13 -3 13
    10 SASSANDRA 14 +1 11
    11 ASI 13 -1 11
    12 MOOSSOU 13 -5 7
    13 AFRICA 13 -9 7
    14 WAC 13 -7 4

    Ligue 1 : 10e journée



  • AFAD 1-0 ASI
    MOOSSOU 3-0 SOA
    AFRICA 1-3 ASEC
    SASSANDRA 1-2 RACING
    BASSAM 2-1 BOUAKE
    TANDA 1-1 GAGNOA
    WAC 0-0 SAN PEDRO

    Ligue1 : 11e journée



  •   -  
    -
    -
    -
    -
    -
    -

Newsletter

FreeCurrencyRates.com

Retrouvez-nous sur facebook